Bookmark and Share

Entreprises libérées, quels fondements pour un leadership libérateur? - philosophie-management Abonnez-vous à notre newsletter
HOME CALENDRIER DOCUMENTS ORATEURS & AUTEURS NEWS QUI SOMMES NOUS ? CONTACTS

Documentation

 

Á Lire

Á Ecouter

Á Regarder

Mots clés

Liens

 

Recherche rapide

 

 



Le Taijiquan: une voie d'incorporation et de compréhension des nouveaux paradigmes - article d'Eric Caulier publié dans la Revue Plastir (nr 36)

 

09/01/2015

 

Cliquez ici pour accéder à ce document.

 

Lien au site plastir

 

ERIC CAULIER est docteur en anthropologie de l’Université Nice Sophia Antipolis, ergonome et professeur de Taijiquan à Mons en Belgique. Sur le plan théorique, il poursuit des recherches depuis la fin des annes 1990 sur les différentes fonctions du geste, collaborant régulièrement avec différents départements universitaires, ce qui l’amènera à développer une méthodologie transdisciplinaire et à créer et enseigner une approche originale de l’ergonomie.

 

Praticien émérite initié aux cinq styles majeurs de taijiquan (6ème duan), diplômé en arts internes de l’Université d’Education Physique de Pékin, il a approfondi le travail intérieur et la pédagogie de la transmission avec le professeur Men Hui Feng (9ème dan). Eric Caulier est aussi un passeur dont de nombreux adeptes ou enseignants en taijiquan suivent les master classes depuis une vingtaine d’années Eric Caulier a également écrit plusieurs ouvrages ayant trait à la pratique du taijiquan ou ses liens avec la calligraphie, le mythe, la création contemporaine et la modélisation.

 

L’article qu’il nous propose pour PLASTIR met en lumière ses approches originales et initiatiques et ouvrant une réflexion transdisciplinaire, c’est dire en deçà et au delà de la pratique de l’art martial elle-même. De fait, Yin et yang, notions fondamentales de la pensée chinoise, sont aujourd’hui bien connus. Le symbole réunissant ces pôles opposés/complémentaires nous est familier. Il s’agit en fait du symbole taiji, parfaite exemplification de la théorie du tiers inclus.

 

Le taijiquan pourrait-il être une voie privilégiée d’appréhension de ce « nouveau » paradigme, si bien décrit par Stéphano Lupasco ? C’est ce qu’Eric Caulier, praticien-chercheur, montre via des allers-retours entre prise de parole en première et en troisième personne. Il nous emmène au coeur des multiples formes du taiijquan, nous indique comment entrer dans leur plasticité. L’auteur, assumant sa double identité et son appartenance simultanée au monde de la pratique tout autant qu’à celui de la recherche, revendique une identité tierce. Il met en évidence la rétroaction constante entre action et explicitation. Au fil du texte, les rapprochements entre corps taoïste et énaction deviennent pertinents. Il s’agit dans les deux cas de connaître par corps et de sculpter l’environnement qui nous sculpte.

 

Eric Caulier explique comment sa pratique du taijiquan et son questionnement de chercheur lui ont fourni un terrain privilégié pour ressentir dans son propre corps les grands principes de la complexité : dialogique, récursif et hologrammatique. Ces multiples incursions dans ces territoires (extérieurs et intérieurs) peu explorés l’ont fait cheminer dans une voie initiatique. A l’issue de ce texte nous ne manquons pas de nous questionner : nos nouveaux paradigmes ne seraient-ils pas une nouvelle formulation de paradigmes plus anciens ?

 

PLASTIR

Agenda

Orateurs

25/04/2013
Lʼagir efficient par le Taijiquan - avec Eric Caulier

Voir aussi

 

Agir Non-agir Taiji Zen Efficacité 

 

© Philosophie & Management  ¦  Designed by Vous êtes ici ¦  Powered by 2B.COM sprl